Syndrome Gilles de la Tourette

Le syndrome de Gilles de la Tourette

Le syndrome de Gilles de la Tourette (SGT), est une affection qui doit son nom au neurologue français Georges Gilles de la Tourette qui a été le premier à le décrire. Il se caractérise par des tics moteurs et des tics vocaux qui se développent durant l’enfance et persistent toute la vie. En plus des tics, le SGT est souvent associé à d’autres manifestations telles que des troubles obsessionnels compulsifs (TOC), des difficultés attentionnelles, des difficultés d’apprentissage et des problèmes de comportement (hyperactivité, agressivité) qui nuisent au fonctionnement scolaire et social du jeune.

Les manifestations

La présence de tics moteurs simples (un seul groupe musculaire impliqué), complexes (plusieurs groupes musculaires impliqués) ou organisés (succession stéréotypée de gestes) et d’au moins un tic sonore simple (bruits avec la gorge, la bouche, la langue ou le nez), complexe (émissions sonores) ou organisé (verbalisation, obscènes ou non) doit être observée pour poser un diagnostic psychologique de SGT. De plus, les tics moteurs doivent obligatoirement être présents depuis au moins un an.

Voici quelques exemples de tics pouvant être observés :

Tics moteurs : clignement des yeux, grimaces, sauter comme une grenouille, secouer la tête de façon saccadée, se mordiller les lèvres, etc.

Tics sonores : saper, renifler, se racler la gorge, interjection, bégayer, injurier, menacer verbalement les autres.

Tel que mentionné, l’enfant atteint du SGT présente souvent d’autres manifestations encore plus dérangeantes que les tics.

Par exemple :

  • Il est inattentif en classe parce qu’il peut être obsédé par une question qui l’habite;
  • Il provoque les autres, manipule les intervenants, se défile de ses responsabilités (« Ce n’est pas moi, c’est l’autre! »);
  • Il prend plus de temps que les autres pour terminer ses travaux;
  • Il ne sait pas s’organiser;
  • Il est souvent marginalisé ou provoque lui-même des conflits qui repoussent les autres;
  • Il fait des crises explosives à la moindre contrariété.

L’evaluation du CENOP

Le diagnostic psychologique de SGT nécessite une évaluation complète et judicieuse de chacune des sphères cognitives (potentiel intellectuel, mémoire, attention, raisonnement perceptuel, langage, etc.) de l’enfant afin de valider ou non la présence d’autres déficits associés et de confirmer la présence du syndrome chez ce dernier. Pour ce faire, les neuropsychologues, en plus des tâches cognitives administrées lors de l’évaluation, accordent une grande importance à l’entrevue menée avec les parents à l’intérieur de laquelle ils recueillent toutes les informations concernant l’histoire de développement et l’apparition des tics moteurs et vocaux chez l’enfant. Des questionnaires sont souvent remis aux parents et aux enseignants afin d’identifier, s’il y a lieu, les difficultés comportementales du jeune autant dans son milieu scolaire que familial.

Pour une évaluation de votre enfant

Approche et traitements au CENOP

Malgré la nature persistante du SGT, il est primordial d’offrir à l’enfant qui en souffre des outils qui lui permettront de réguler ses comportements (impulsivité, agressivité, rigidité, etc.) et de développer des stratégies d’apprentissage adaptées à ses besoins et à ses caractéristiques. Voici donc les services offerts au CENOP pour venir en aide aux jeunes atteints du SGT :

Programme d’Intervention des Fonctions attentionnelles et Métacognitives (PIFAM)

Le CENOP propose un programme d’activités adaptées à la problématique des troubles des fonctions attentionnelles et exécutives (gestion de la pensée et du comportement) qui s’avère très pertinent pour les enfants atteints du SGT. Le programme qui prend la forme de 12 ateliers de groupe amène les enfants à développer des stratégies pour améliorer leur attention. Il vise également à les guider pour s’organiser et pour comprendre leurs forces et leurs faiblesses afin de s’appuyer sur les premières et contourner les secondes.

Pour plus d’information ou pour inscrire votre enfant cliquez ici

Suivi psychologique

Certains neuropsychologues du CENOP sont en mesure d’offrir un soutien au jeune atteint du SGT lors de rencontres individuelles ponctuelles favorisant la gestion des comportements, le développement d’habiletés sociales et la diminution des obsessions/compulsions ou même l’anxiété souvent associée à ce trouble.

Suivi orthopédagogique

Un suivi en orthopédagogie peut également être conseillé afin d’apporter l’aide nécessaire à l’enfant qui éprouve des difficultés d’apprentissage liées au syndrome de Gilles de la Tourette.

Les manies de Maude par Jean Gervais, Éditions du Boréal

« Dominique est le seul ami de Maude, mais il ne veut plus la voir. Elle lui fait honte. Avec ses tics et ses manies, elle fait tout ce qu’il faut pour se faire detester. Maude, elle, sait pourquoi elle fait enrager tout le monde, mais jamais elle ne révèlera son secret. »

Les enfants qui souffrent de la maladie de Gilles de la Tourette sont plus nombreux qu’on ne le pense. Les harcèlements et les moqueries dont ils sont victimes sont proportionnels à la méconnaissance de la nature biologique de leurs difficultés et aux mauvaises intentions qu’on leur attribue. Dans cet onzième ouvrage de la collection Dominique, Jean Gervais aide parents et éducateurs à comprendre la nature et les effets de ce désordre neurologique.

Poster un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s