Le concept de confiance en soi

La confiance

Définitions

Confiance

Sentiment de sécurité d’une personne qui se fie à quelqu’un, à quelque chose. (Larousse, 2000)

La confiance et l’estime de soi sont des états d’esprit que nous pouvons favoriser et entretenir, et non des choses que nous possédons ou acquérons une fois pour toute. (Vachon, 1996)

État d’esprit de la personne qui s’en remet complètement à une autre du soin de faire quelque chose, de la diriger, de la protéger.

État d’esprit de la personne qui se sent sûre de ses forces.
(Source: www.mediaport.net/Magnum/PdM/confiance.fr.html)

État d’esprit de celui qui compte sur les qualités d’un être ou d’une personne.
(Source: www.mediaport.net/Magnum/PdM/confiance.fr.html)

Confiance en soi

La confiance en soi naît de la représentation que l’individu a de lui-même par rapport à sa capacité d’accomplir la tâche. C’est une notion reliée à l’estime de soi, laquelle résulte du concept de soi. Plusieurs auteurs considèrent que ces deux dernières expressions réfèrent à la même réalité. (Legendre, 1993)

Être assuré de ses possibilité. (Larousse, 2000)

Une prédiction réaliste et ponctuelle qu’on a les ressources nécessaires pour faire face à un genre de situation. (Garneau, 1999)

La confiance en soi est la sensation intérieure de pouvoir réaliser nos désirs. C’est elle qui nous permet d’agir. La posséder est une question de survie. (Branden, dans Chiche et al, 1998)

C’est avant tout une expérience. C’est percevoir que vous pouvez faire face aux défis de votre quotidien. C’est avoir confiance en votre capacité à penser, apprendre, faire des choix, prendre des décisions, vous adapter aux changements. (Branden, dans Chiche et al, 1998)

La confiance en soi est un acte d’éveil, suivi d’une pratique quotidienne qui consiste à reconnaître qui nous sommes et ne sommes pas, et à être honnête sur ce que nous découvrons. (Branden, dans Chiche et al, 1998)

Origine

– La confiance part du fait de savoir communiquer dans la réciprocité, savoir dépasser ses peurs de la différence, accepter et respecter ce qui peut venir de l’autre sans se mentir à soi-même.

– La confiance naîtra de l’acceptation de l’autre, mais surtout de l’expérience vécue, intégrée, de se sentir reçu.

– Elle est originaire de notre capacité à prendre un risque face à l’imprévisibilité du comportement d’autrui.- La confiance en soi se construit dès l’enfance, et en grande partie à travers le regard que les parents portent sur leurs enfants.

Causes d’une perte de confiance

  • Avoir des bouleversements dans le monde du travail ou dans son entourage;
  • Vivre des échecs répétés;
  • Perte de rêves;
  • Avoir de la difficulté à atteindre ses objectifs;
  • Être incapable de poser les gestes adéquats pour améliorer leur satisfaction personnelle;
  • Vivre dans la solitude;
  • Être plongé dans des sentiments paralysant tels que la culpabilité, la frustration, le ressentiment, etc.;
  • Etc.

Caractéristiques

Une personne ayant confiance en soi semble:

 

  • Être à l’aise dans sa peau;
  • Sûre d’elle-même;
  • Établir facilement les contacts avec les autres pour se rassurer;
  • Se tenir droit;
  • Avoir un léger sourire;
  • Regarder les gens droit dans les yeux;
  • Etc.

Une personne n’ayant pas confiance en elle semble :

 

  • Bredouiller;
  • Pâlir;
  • Rougir;
  • Bégayer;
  • Se sentir nulle;
  • Être inadéquate;
  • Douter d’elle;
  • Se sentir constamment insatisfaite, vulnérable ou coupable;
  • Hésiter devant la moindre décision à prendre;
  • Remettre tout en question;
  • Se sentir comme paralysée;
  • Avoir de grand blanc dans l’esprit;
  • Avoir les jambes qui tremblent;
  • Éprouver un souffle court;
  • Être incapable de choisir (ex : une personne accumule les formations professionnelles parce qu’elle n’est pas en mesure de choisir son orientation personnelle);
  • Être arrogant ou vaniteux;
  • En faire trop (ex : obligation de citer leurs diplômes et autres mentions);
  • Vouloir avoir toujours raison (ces personnes aiment éblouir les convives ou se réjouissent dans des joutes oratoires. Tout cela parce qu’elles sont incapables de parler d’eux-mêmes et de leurs émotions);
  • Éviter l’intimité (il préfère les relations exposées, exemple, le clown de service qui fait rire tout le monde mais qui fuit les dialogues);
  • Se protéger des autres par leurs kilos (cas d’obésité);
  • Affubler des dernières trouvailles (c’est le cas des « fashions victims », qui ont tout les derniers gadgets mais sont incapables de parler de leurs sentiments);
  • Chercher l’approbation des autres (c’est le cas des « people pleasers »);
  • Etc.

 

La confiance en soi

 

  • C’est un besoin vital;
  • Elle repose sur l’estime et l’amour de soi;
  • Il ne faut pas la confondre avec l’arrogance.

Les 6 clés de la confiance en soi, une pratique quotidienne

 

  1. Être conscient de la vie;
  2. S’accepter soi-même;
  3. Se responsabiliser;
  4. Vivre une affirmation de soi;
  5. Identifier nos objectifs;
  6. Rester intègre personnellement.

5 caractéristiques essentielles de la confiance en soi selon Garneau (1999)

 

Source : www.redpsy.com/infopsy/confiance.html

1. Une prédiction

  • Ce n’est pas une qualité innée que d’avoir confiance en soi. Au contraire, c’est une prédiction sur l’avenir. La confiance existe en avant tout dans notre esprit.

2. Réaliste

  • La confiance s’appuie avant tout sur l’expérience vécue et accumulée par une personne. Il ne s’agit pas d’une confiance aveugle. Plus souvent qu’autrement notre confiance est bâtie ou donnée sur nos expériences positives ou négatives vécues vis-à-vis une personne, un événement ou quelque chose.

3. Des ressources suffisantes

  • Devant une situation nouvelle, l’individu sait concrètement qu’elle ne possède pas toutes les informations afin d’aboutir à ses fins. De plus, elle ne connaît pas non plus à l’avance les résultats qu’elle obtiendra. Cependant, elle est en mesure de prédire qu’elle réussira. Même si elle ne sait pas à l’avance si elle va réussir à atteindre ses objectifs, la personne confiante, sait pertinemment qu’elle sera en mesure par ses expériences de se débrouiller adéquatement.

4. Dans un domaine particulier

  • Une personne peut avoir confiance en elle lorsqu’elle fait du ski alpin, mais pas nécessairement lorsqu’elle joue au basket-ball. La confiance en soi est spécifique et non générale comme on le suppose généralement.

5. Temporaire

  • La confiance en soi, n’est jamais définitive. Par exemple, si Marc arrête de jouer au soccer durant 4 ou 5 ans, il n’est pas dit que celui-ci regagnera la même confiance lorsqu’il recommencera à jouer. De plus, la confiance peut être altérée suite à des expériences négatives ou malheureuses.

Confiance et sport

On distingue différentes notions de la confiance en soi en relation avec le sportif, les voici:

Confiance globale

Confiance spécifique

Confiance momentanée

Définitions

  • Elle est considérée comme un trait de personnalité.
  • Certains athlètes pourraient avoir un naturel plus optimiste que d’autres.
  • Elle se réfère à la confiance qu’un athlète peut avoir vis-à-vis de son habileté à résoudre une tâche particulière.
  • C’est le reflet de ce que pense l’athlète de lui-même.
  • Confiance de courte durée en fonction de son environnement immédiat.

Causes

et

caractéristiques

  • Psycho-sociologie qui met en cause les appartenances sociales des individus.
  • Psycho-sociobiologie qui est la façon dont nous éprouvons notre physique.
  • Historico-subjective qui consiste en l’histoire personnelle de l’individu de la naissance à l’âge adulte.
  • Elle est liés au concept d’auto-efficacité (l’attente d’un individu à réussir une certaine tâche).
  • C’est un processus cognitif où l’on forme un jugement subjectif.
  • Spécifique à la tâche.
  • Elle fluctue en fonction d’un score, d’une situation, de circonstances, ou de comportements bien précis.
  • Elle peut également fluctuer en fonction de la relation avec les partenaires et avec l’entraîneur.

 

Effets

  • Sentiment d’invulnérabilité

ou

  • Sentiment de faiblesse associé à l’anxiété.
  • C’est un indicateur de confiance en soi.
  • Le succès dans les tâches difficiles augmentera l’auto-efficacité.
  • Peut donner lieu à des états psychologiques meilleurs que d’autres où l’individu est libéré de ses blocages et inhibitions.

Source tiré du site Web: Le tennis et la confiance en soi:

La confiance et le haut niveau

  • Est exclusivement liée à ses résultats.
  • L’échec peut donc amener des conséquences très graves.

Interventions

  • Accumuler des expériences positives;
  • S’impliquer activement dans différents domaines pour prendre de l’expérience;
  • Évaluer nos résultats en vue d’en tirer des leçons;
  • Réaliser une évaluation approfondie de nos échecs en vue d’en comprendre les causes;
  • Porter une réflexion critique sur nos actions;
  • Vivre des expériences variées par différentes méthodes (essayer différentes solutions face à un obstacle, utiliser une méthode nouvelle ou autre que celle utilisée couramment, etc.);
  • Évaluer les risques encourus (faire des expériences dont les risques sont tolérables);
  • Graduer le niveau de difficulté, ne pas rester au même point ou dans un état de confort afin de progresser rapidement;
  • Etc.

Exemple d’intervention selon Vachon (1996)

Commencer par reconnaître ses émotions
  • Accueillir et reconnaître notre état d’esprit;
  • Ne pas chercher à les fuir ou les oublier;
  • Comprendre le signal que nous envoie notre cerveau par ses émotions.
Nos émotions une invitation à agir
  • Passer à l’action;
  • Ne pas avoir honte d’être imparfait;
  • Modifier les certitudes paralysantes et limitatives et les remplacer par d’autres;
  • Se demander ce qui nous manque pour retrouver notre confiance en soi;
  • Revenir en arrière, sur un moment où nous étions sûr de nous-même;
  • Retrouver un souvenir de confiance et le vivre par l’esprit.
Passer à l’action
  • La décision d’agir est le déclencheur;
  • Le passage à l’acte procure déjà une grande confiance en soi.
Se servir de son corps
  • Faire de petits exercices;
  • Modifier votre physiologie;
  • Remplissez-vous d’une confiance inébranlable à partir d’un souvenir (une bonne nouvelle, un souvenir où vous avez gagné une médaille d’or);
  • Redressez-vous sur votre chaise, tenez votre corps droit, les épaules vers l’arrière, la tête droite, le regard plus haut que l’horizon et rempli de fierté;
  • Respirez profondément;
  • Faites que votre visage reflète la fierté;
  • Etc.
Se poser les bonnes questions
  • À qui ou à quoi allons-nous accorder notre attention? Nous ne pouvons accorder notre attention à tout en même temps;
  • Exemple de questions que nous pouvons nous poser et qui nous aiderons à augmenter notre confiance personnelle :
  • De quoi est-ce que je suis le plus fier?
  • Qui est-ce qui m’aime?
  • Qu’est-ce que j’ai à apprendre de cette situation?
  • Qu’est-ce qui faudrait que je change pour que cela fonctionne à mon goût?
  • Comment pourrais-je faire cela en m’amusant?
  • Qu’est-ce que je pourrais faire aujourd’hui qui me permettrait d’avancer vers mes objectifs?
  • Comment je pourrais rendre ma journée agréable?
  • Comment faire plaisir à mon ami(e) que j’aime?
  • Comment vais-je me réaliser à l’intérieur de ce travail?
  • Qui vais-je rencontrer d’intéressant aujourd’hui?
  • Etc.

Interventions et sport

– Permettre de faire vivre des expériences positives;

– Établir des buts par l’athlète;

– Développer des techniques cognitives permettant à l’athlète de se visualiser;

– Développer la condition physique de l’athlète par l’entraînement;

– Élaborer des stratégies d’adaptation qui permettra à l’athlète d’apprendre par l’expérience;

– Etc.

Augmenter sa confiance en soi selon Decarie (2000)

S’observer en toute honnêteté
  • Apprendre à mieux se connaître;
  • Faire le bilan de nos réussites et de nos échecs;
  • Demander la perception que les autres ont de nous, mais sans les juger;
  • Être attentif aux réactions physiques du corps afin de connaître ce qui nous dérange;
  • Comprendre les raisons émotives qui font que nous n’avons pas confiance en nous;
  • Décider de modifier certains aspects de sa personnalité et d’en accepter certains autres.
Agir
  • Passer à l’action, car c’est dans l’action que grandit la confiance en soi;
  • Se fixer des objectifs réalistes;
  • Faire des choses qui nous font avant tout plaisir ou pour lesquelles nous avons du talent;
  • La confiance grandit avec la réussite et nos bons coups;
  • Affronter ses peurs.
Faire taire la voix de la critique
  • Éviter l’autocritique et l’autodénigrement;
  • Se donner le droit à l’erreur.
S’avoir s’affirmer
  • Dire ce que l’on veut et ce que l’on ne veut pas.
S’ouvrir aux autres
  • Laisser aux autres la chance de nous connaître et de nous aimer.

Intervention vis-à-vis les tout petits

En parole

 

  • Savoir lui laisser la parole en communauté, avec d’autres;
  • Reconnaître ses idées, ses opinions et ses avis;
  • Observer attentivement les situations et mettre des mots sur les émotions;
  • Etc.

Dans les relations interpersonnelles

 

  • Lui laisser la chance de vivre ses propres expériences pour trouver sa place dans la communauté;
  • Le laisser sociabiliser avec les autres;
  • L’accompagner sans le diriger dans ses relations avec les autres;
  • Respecter le fait qu’un enfant veuille rester tranquille et ne pas réaliser une action;
  • Éviter de lui coller une étiquette;
  • Etc.

Par l’amour

 

  • Fonder sa confiance par l’amour avec un grand « A »;
  • Offrir un amour inconditionnel qui donnera à l’enfant l’assurance nécessaire pour continuer à acquérir des expériences;
  • Etc.

Le soutien

 

  • Soutenir à faire des efforts et à persévérer;
  • L’encourager;
  • Etc.

Les peurs et les contraintes

 

  • Expliquer que ses craintes sont normales;
  • Expliquer que vous ne lui laisseriez pas courir de vrai danger;
  • Partir de ce que l’enfant sait déjà et cheminer avec ses expériences, son vécues;
  • Procéder par étapes, le laisser observer, l’encouragez à essayer, le réconforter et l’encourager à persévérer malgré un échec, se servir de cette réussite pour aller plus loin dans les difficultés ou les étapes à franchir, etc.;
  • Aider l’enfant lorsqu’il ne peut s’en sortir seul ou lorsqu’il ressent des sentiments d’injustice et d’impuissance;
  • Souligner ses progrès;
  • Etc.

Une attitude

 

  • Développer et créer un climat propice par des mots, des exemples;
  • Être souple et compréhensif;
  • Savoir qu’il peut compter sur vous et votre soutien;
  • Etc.

Éviter de :

  • Donner à l’enfant une image de lui-même comme quelqu’un d’incapable;
  • Faire croire qu’il est très grave d’échouer, de se faire mal ou d’avoir de la difficulté à parvenir à son but;
  • Approuver tout sans aucune discrimination;
  • Encourager l’enfant de façon à le faire atteindre un plus haut niveau de performance;
  • Ne pas donner de place à l’erreur;
  • Être non réaliste vis-à-vis les événements;
  • Interdire à quelqu’un de discriminer ses forces de ses faiblesses;
  • Faire peur concernant l’échec en développant chez l’enfant une sorte d’angoisse et de paralysie face aux situations d’échecs;
  • Surprotéger et de faire tout à la place de l’autre personne;
  • Assaillir de contradictions;
  • Accabler de ridicule;
  • Utiliser les humiliations et les abus physiques pour les contrôler;
  • Etc.

Quelques phrases à éviter et le sentiment engendré (Luc et Gouvion, dans Chiche et autres, 1998)

Livre de référence pour les enseignants pour travailler sur la confiance de soi chez les élèves

Le livre de Lafortune et St-Pierre (1994) (voir la référence exacte plus bas) est un outil fort intéressant pour les enseignants qui voudraient travailler sur la confiance de soi de leur élèves. Il offre plusieurs activités intéressantes à caractères pédagogiques qui peuvent venir en aide aux jeunes ayant peu de confiance en eux-mêmes.

 

Références

Chiche, S., Gouvion, C., Luc, D., Neudourg, Pigani, S., Schilton, D., De Rosnay, T., Senk, P., Taubes, I. et Torre, S. (1998). Oser : les clés de la confiance en soi. Psychologies, 164, 56-80.

Decarie, S. (2000). Comment avoir davantage confiance en soi. Capital santé, 3(3), 58-61.

Garneau, J. (1999). La lettre du psy, 3(2). www.redpsy.com/infopsy/confiance.html.

Lafortune, L. et St-Pierre, L. (1994). Les processus mentaux et les émotions dans l’apprentissage. Montréal : Les éditions Logiques, inc.

Larousse (2000). Le petit Larousse illustré 2001. Paris: Larousse.

Legendre, R. (1993). Dictionnaire actuel de l’éducation. Montréal: Guérin.

Vachon, M. (1996). Comment préserver sa confiance et son estime de soi au travail. Travail et santé, 12(4), 35-39.

 

Bibliographie

Auschitzka, A. (1986). Quand un enfant n’a plus confiance en lui. Panorama, 299, 11-13.

Barrel, M., Pigani, E., Portel, F., Sen, P., Caro, E., Lurie, A. et Dousseau, A. (1995). Mettre en valeur ses qualités. Psychologies, 132, 22-52.

Ciclian, M.C. (1998). Tout petit…et déjà sûr de lui! Parents, 356, 88-90.

Guillou, S. (2000). A confiance en soi, ça s’apprend. Parents, 380, 79-82.

Salomé, J. (1999). Aller en confiance. Guide ressources, 15 (4), 10-12.

Salomé, J. (2000). La confiance, une croyance qui ne s’interroge pas. Psychologies, 191, 135.

 

Sites WEB

Techniques et technologies pour induire la confiance en soi et la réussite en sport

www.fondamental.com/fr/c3-1.htm

C’est un site qui fait état des résultats d’une expérience à caractère très scientifique pour voir les réactions cérébrales suite à l’application de stimuli auditifs et visuels chez les sportifs. C’est un site très scientifique et difficile à comprendre mais qui apporte certaines données qui peuvent intéresser certaines personnes.

La confiance en soi

www.redpsy.com/infopsy/confiance.html

Site très textuel mais qui contient les informations de base sur le sujet de la confiance en soi. Il est facile à lire et à comprendre et peut apporter des aspects intéressants. Voici quelques notions que l’on peut trouver à l’intérieur de ce site : les mythes et réalités sur le sujet, une définition, les ingrédients essentiels à une bonne confiance en soi et une méthode pour augmenter sa confiance en soi.

Test de confiance en soi

http://www.queendom.com/tests/minitests/fx/self_esteem.html

Site qui permet de vérifier votre niveau de confiance en soi. Il est composé de 30 questions et les résultats sont donnés interactivement à la suite de vos réponses.

Poster un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s